Diesem Blog präsentiert verschiedene meiner privat verfassten Texte . Die Herangehensweise ist multilingual und interdisziplinär. Die Themen sind international und betreffen vor allem Politik, Nachhaltigkeit, soziale Aspekte und eine Auswahl bestimmter Wirtschaftszweige.
Viel Vergnügen! - JJ Bürger -

Ce blog rassemble une partie de mes textes, créés en dehors de mes activités professionnelles. L'approche est plurilingue et interdisciplinaire. Les sujets sont internationaux et concernent notamment la politique, la durabilité, des aspects sociaux et certains secteurs de l'économie. Bonne lecture! - JJ Bürger -

Friday, September 7, 2012

Les biocarburants sous le feu de la critique

Par JJB

Dans le contexte des sécheresses actuelles biocarburants auraient pour conséquence qu'il n'y a plus assez de nourriture pour les êtres humains - tels étaient les propos avec lesquels le Ministre allemand pour le développement et la collaboration économique, Dirk Niebel, a déclenché une polémique. En effet, il s'est même exprimé en faveur d'un arrêt de la vente de biocarburants dans les stations d'essence allemandes. Ces dernières ont, aujourd'hui une obligation de vendre dans leurs carburants une certaine quantité du biofioul E10 - une règle relativement récente, mais peu appréciée depuis son introduction.

D'autres, comme la NGO Foodwatch, vont même jusqu'à exiger l'abandon de toutes subventions à la production de biocarburants. Encore d'autres font valoir qu'une partie importante de la production de biocarburants n'est pas consommée par celle-ci, mais qu'elle sert, au contraire, à produire des aliments de bétail. Ainsi, sans la production de biocarburants, l'Allemagne devait accroître encore ses importations d'aliments de bétails d'environ 2,3 tonnes, selon la Fédération allemande de l'industrie des biocarburants (VDB). Une telle hausse des importations allait, bien sûr, exercer encore plus de pressions sur le marché international, au lieu de le soulager.
Certes, la VDB n'explique pas pourquoi elle estime que la production de biocarburants, si elle était abandonnée, ne pourrait pas être remplacée par des filières produisant des aliments de bétails. Néanmoins, il convient en effet de regarder le détail des technologies avant de les condamner (cela concerne, par exemple, aussi la possibilité de produire des biocarburants sur des terrains inadaptés pour la production de plantes d'alimentation, cf. mon dernier article à ce sujet).
De même, Dietmar Schütz, président de la fédération allemande Bioenergie (BEE), a réagi aux propos du Ministre Dirk Niebel - une réaction ensuite largement reprise par les médias. Le président de la BEE évoquait que les biocarburants ne saurait être tenus comme seuls responsables pour les famines, face à d'autres causes que sont les sécheresses, le changement climatiques, les guerres civiles, la mauvaise gouvernance locale... et justement, les lacunes de la politique de développement des pays industrialisés vis-à-vis des pays pauvres.

Probablement, il y aura encore longtemps de débats sur la durabilité des biocarburants - car les besoins mondiaux en énergie ET en alimentation ne cesseront de croître dans les années à venir. Les biocarburants causent-ils donc des famines, sont-ils innocents, ou est-ce que leur impact serait d'une "importance plutôt limitée", comme l'a dit, d'une manière un peu équivoque, un porte-parole d'Ilse Aigner, Ministre allemande de l'Agriculture (cf. le lien ci-dessus)? ... En tout cas, certaines sources écologistes ont rejoint le point de vue de du président de BEE, en rappelant que pendant que les discussions se poursuivent, on vit toujours dans un monde où un enfant meure de faim toutes les six secondes, où plus de 20.000 personnes meurent de faim chaque jour et où plus d'un milliard de personnes sont sous-alimentées...

P.s.: Juste après la rédaction de cet article, il y a eu de premières discussions sur un projet réglementaire de la Commission européenne qui irait vers une interdiction des biocarburants considérés comme concurrents à la production alimentaire.
P.p.s.: Pour la question de la durabilité des biocarburants, veuillez aussi consulter, comme déjà mentionné, mon dernier article à ce sujet.